BDM architectes, un engagement fort pour une architecture co-responsable.

BDM architectes,
un engagement fort
pour une architecture
éco-responsable.

Notre génération a une conscience aigüe de la rareté de plus en plus grande des énergies fossiles et des matières premières, et des impacts considérables des choix architecturaux sur la consommation de ces dernières.

 

C’est pourquoi avec BDM architectes, nous nous sommes donné pour objectif de développer, projet après projet, des solutions concrètes pour améliorer en permanence la qualité environnementale des bâtiments que nous concevons et réalisons.

qualité d'usage

La qualité environnementale est au service de l’homme – et parmi ses objectifs on trouve bien sûr la qualité des espaces, déclinée en cibles de confort :

  • Le confort hygrothermique est obtenu par la régulation des températures intérieures, des systèmes de diffusion de chaleur à basse tem- pérature, l’absence de courants d’air, des parois lourdes qui apportent de l’inertie, des vitrages faiblement émissifs qui suppriment le phéno- mène de paroi froide, des protections solaires qui évitent les surchauffes en été.
  • Le confort acoustique est le résultat d’une conception globale qui traite des isolements vis à-vis des bruits extérieurs et des isolements entre locaux, de la correction acoustique à l’in- térieur des locaux eux-mêmes, du bruit généré par les équipements. Cela peut faire toute la différence entre un lieu générateur de fatigue et de stress, et un lieu où l’on se sent bien.
  • Le confort visuel est d’abord apporté par la maîtrise de la lumière naturelle : orientation et dimensionnement des baies vitrées, protections solaires fixes ou mobiles, tablettes de lumière, traitement coloristique des espaces. La conception de l’éclairage artificiel n’est pas moins importante. Le positionnement et le choix de luminaires, la qualité des sources lumineuses, la possibilité de gradation de l’éclairement, font toujours l’objet d’un examen attentif en fonction des usages.
  • Le confort olfactif enfin est le résultat d’un système de ventilation efficace, mais aussi d’un choix de matériaux naturels, faisant appel à des produits d’entretien tout aussi naturels. Le positionnement des prises d’air extérieures a aussi son importance : on les placera plutôt sur un jardin odoriférant, et loin de toute source de pollution.

Qualité environnementale :
quelques références

Etablissement d’Hébergement pour Personnes
Agées Dépendantes
Mésolia – Léognan

Démarche Bâtiment Basse Consommation et Habitat
& Environnement
SHON : 4.141 m2
Coût des travaux : 5.44.889 € HT

 

Etablissement d’Hébergement pour Personnes
Agées Dépendantes « Villa Bontemps » Centre de Soins de Suite « Les Flots »
SCI Bontemps – Talence

Démarche Bâtiment Basse Consommation
SHON : 6.320 m2
Coût des travaux : 9.423.600 € HT

 

Unité Hospitalière Spécialement Aménagée Centre Hospitalier Spécialisé de Cadillac
Cadillac

Démarche Bâtiment Basse Consommation
SHON : 4.084 m2
Coût des travaux : 10.069.000 € HT

 

Etablissement d’Hébergement pour Personnes
Agées Dépendantes Beaulieu Patrimoine
Bordeaux
Démarche HQE, Label Très Haute Performance
Energétique
SHON : 4.800 m2
Coût des travaux : 7.800.000 € HT

 

Groupe scolaire et crèche « Albert Thomas »
Ville de Bordeaux – Bordeaux

Démarche Bâtiment Basse Consommation et Bâtiment à Energie Positive
SHON : 4.453 m2
Coût des travaux : 9.678.224 €

BDM architectes, un engagement fort pour une architecture co-responsable.

économie

Toutes ces solutions, qui visent à préserver l’environnement et à créer un modèle de développement durable pour les générations futures, présentent aussi un intérêt économique immédiat. En effet en réduisant les consommations d’énergie nous réduisons les coûts d’exploitation et donc le coût global de ces bâtiments. L’investissement est rapidement amorti et se révèle vite profitable dans un contexte de rareté et de hausse continue des coûts de l’énergie.

BDM architectes, un engagement fort pour une architecture co-responsable.

éco-conception
& éco-construction

Nos projets, toujours très fortement ancrés dans la réalité, prennent en compte dans leur implantation et leurs orientations les données bio- climatiques du site : ensoleillement, vents dominants, effets de masque. Ils s’adaptent à la topologie du terrain, composent avec le boisement, les vues à privilégier. Ils respectent et encouragent la biodiversité, réutilisent les eaux pluviales, ne créent pas de source de pollution.

 

Nous privilégions l’utilisation de matériaux sains, faciles à entretenir, renouvelables, recyclables.

 

Nous utilisons de préférence des matériaux bruts. Lorsque des revête- ments doivent être mis en œuvre, nous vérifions qu’ils ne dégagent pas de composés organo-volatiles – les peintures sont systématiquement en phase aqueuse.

 

Le bois est une ressource renouvelable qui stocke le gaz carbonique. C’est en outre un matériau économique, traditionnel et sain : c’est pourquoi nous l’utilisons souvent dans nos réalisations, sous différentes formes : charpentes, panneaux de façades, parquets, isolants thermiques ou acoustiques.
Nous favorisons enfin le recours à la préfabrication. Les systèmes pré- fabriqués permettent de gagner du temps de mise en œuvre, préservent la propreté du site, et améliorent les conditions de travail ainsi que la pro- ductivité des ouvriers du bâtiment – ce qui concourt à une baisse des coûts et à une amélioration des performances techniques des constructions.

Sobriété énergétique

« L’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas ». Il est indispensable d’optimiser les performances éner- gétiques des bâtiments, pour limiter au maximum leurs consommations d’énergie.
Le savoir-faire accumulé par BDM architectes dans ce domaine nous permet de mettre en œuvre aujourd’hui des solutions éprouvées :

  • des volumes compacts, bien isolés, bien orientés et des protections solaires efficaces pour minimiser les besoins de chauffage et de rafraî- chissement,
  • des systèmes bio-climatiques passifs pour capter les apports solaires directs et générer une ventilation naturelle des espaces,
  • des systèmes actifs de récupération de chaleur, de production d’eau chaude sanitaire solaire, de chauffage solaire,
  • une architecture lumineuse, qui privilégie l’éclairement naturel des espaces et limite ainsi les consommations électriques,
  • des systèmes économes en eau enfin, pour préserver aussi cette ressource précieuse.